6 erreurs à ne pas commettre pour bien s’orienter après le bac

Près d’un tiers des étudiants regrettent leur choix d’orientation et près d’un quart choisissent de se réorienter. Les erreurs d’orientation post-bac sont fréquentes alors même que le choix des études supérieures est déterminant pour l’avenir professionnel de chaque élève.  Se tromper sur son orientation est source de démotivation et d’échec scolaire, voire plus tard de difficultés à trouver un travail ou de s’épanouir dans sa vie professionnelle. Voici un Top 6 des erreurs à ne pas commettre.

Erreur n°1 : Choisir ses études sans projet professionnel

Une erreur fréquente est de repousser à plus tard les choix décisifs. On se contente de définir la prochaine étape de son parcours d’études sans vision globale. On va par exemple s’orienter vers une filière généraliste pour préserver un maximum de possibilités. Mais à force de repousser la décision, des portes vont se fermer, y compris avec des études générales. Pour une orientation réussie, vous devez absolument faire l’effort de vous projeter dans l’avenir avant de choisir vos études. C’est votre projet professionnel qui doit dicter vos études et non l’inverse. Sinon, vous risquez de grosses déconvenues en arrivant sur le marché du travail. Vous aurez perdu beaucoup de temps à décrocher des diplômes qui ne vous seront d’aucune utilité. En outre, il est beaucoup plus motivant de faire des études avec un objectif professionnel en tête. Ciblez d’abord un métier avant de choisir une formation.

Erreur n°2 : Ne pas prendre le temps de bien se connaître

Choisir un métier et des études qui vous correspondent réellement nécessite de mener un travail approfondi sur vous-même pour réfléchir à vos valeurs, à vos aptitudes et à vos aspirations. Entamez cette réflexion le plus tôt possible : se connaître puis choisir son orientation est un processus long et itératif.

Erreur n°3 : Laisser les autres choisir

Vous pouvez avoir la tentation de vous fier à l’avis de votre entourage, que ce soient vos parents, vos amis ou vos professeurs. Vous pouvez également succomber à l’effet de mode et vous orienter vers la filière en vogue du moment ou au contraire fuir une filière qui vous intéresse par peur des préjugés. Pourtant personne ne peut savoir à votre place ce qui vous fait réellement envie. Et une fois dans la vie active, vous serez seul à assumer vos choix. Ne subissez pas votre orientation : la décision vous appartient ! Prenez le temps de renouer avec votre moi profond.

Erreur n°4 : Se fonder uniquement sur ses résultats scolaires

Il est naturel de privilégier des études supérieures qui correspondent aux matières dans lesquelles on obtient de bons résultats. Attention cependant, votre personnalité ne se résume pas à votre bulletin scolaire. Si vous êtes un très bon élève, résistez à la tentation de vous orienter systématiquement vers la filière la plus élitiste. Si vous avez des mauvaises notes dans certaines matières, ne vous autocensurez pas trop vite : si vous trouvez un sens à vos études, votre motivation vous permettra de surmonter bien des difficultés d’apprentissage. Enfin gardez en tête que ce n’est pas parce que vous aimez une matière que vous en ferez facilement votre métier : si vous appréciez la littérature, ce n’est pas pour autant que vous ferez un bon professeur de français, vérifiez d’abord que vous avez envie d’enseigner !

Erreur n°5 : Choisir seul

C’est l’inverse de l’erreur n°3. Une fois votre réflexion personnelle bien engagée, il est impératif de vous renseigner sur les métiers et les études et d’en parler autour de vous pour conforter vos projets. Une orientation réussie est une orientation partagée.

Erreur n°6 : Limiter le champ des possibles

Comme tout un chacun, vous avez certainement votre lot de croyances sur les études et les métiers qui vous sont accessibles du fait de votre genre, de votre milieu social, de votre hérédité ou de votre situation géographique. Or à ce stade, il est primordial de ne rien s’interdire et d’être prêt à aller au-delà de ce que l’on connaît. Acceptez d’être surpris !

Rassurez-vous : vous avez le droit de vous tromper ! Les erreurs d’orientation ne sont pas irréversibles et il existe de nombreuses passerelles qui permettent de se réorienter. Mettez néanmoins toutes les chances de votre côté en prenant le temps de vous interroger et de vous renseigner. Le livre Comment choisir ses études et son métier est là pour vous accompagner dans votre démarche d’orientation. Disponible au format papier et au format numérique.

2 réflexions au sujet de « 6 erreurs à ne pas commettre pour bien s’orienter après le bac »

  1. […] Pour clarifier votre projet d’études, vous pouvez solliciter un rendez-vous avec un psychologue de l’Éducation nationale­ dans votre établissement ou dans un CIO. Les SCUIO-IP (Services Communs Universitaires d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle) proposent des conférences et des ateliers de réorientation.Nous vous invitons également à consulter notre article 6 erreurs à ne pas commettre pour bien s’orienter après le bac. […]

    J'aime

Les commentaires sont fermés.