Comment se réorienter après une première année d’études supérieures ?

Vous êtes en première année d’études supérieures et vous souhaitez vous réorienter à la fin de l’année ? Une réorientation peut être une chance. À condition de bien la préparer.

Image par Rama Krishna Karumanchi de Pixabay 

1. Posez-vous les bonnes questions

  • Pourquoi souhaitez-vous changer ? Par exemple, vous avez de mauvais résultats. Il y a trop de nouvelles notions à assimiler. Vous n’arrivez pas à vous organiser (notamment en période de pandémie). Les disciplines enseignées ne vous intéressent pas ou ne correspondent pas à vos attentes. Vous ne voyez pas de perspectives professionnelles.
  • Qu’est-ce qui vous plaît ou vous déplaît dans vos études actuelles ? Pensez par exemple au contenu des enseignements (trop ou pas assez scientifique ?) et à la façon d’enseigner (trop théorique ?).
  • D’où viennent vos difficultés ? Par exemple, il vous manque des bases. Le rythme est trop soutenu. Vous n’arrivez pas à fournir un travail régulier. Vous vous sentez isolé. Vous avez des problèmes matériels.
  • Avez-vous un projet professionnel ? Si vous n’avez pas de projet, c’est le moment d’en définir un. C’est votre projet professionnel qui doit dicter vos études et non l’inverse. Vous avez du mal à définir un projet ? Notre livre « Comment choisir ses études et ses métiers » peut vous aider à mieux vous connaître et construire un projet professionnel qui a du sens pour vous.
  • Quelles sont les différentes voies pour réaliser votre projet professionnel ? Il y a toujours plusieurs voies pour réaliser un projet professionnel. Par exemple, si vous êtes intéressé par la technique, vous pouvez envisager des classes préparatoires scientifiques, des IUT, des licences scientifiques, des écoles d’ingénieurs post-bac.
  • De quel cadre d’études avez-vous besoin pour réussir ? Comment souhaitez-vous étudier ? En étant très encadré ou au contraire très libre ? Préférez-vous un contenu très théorique ou au contraire très pratique ? Supportez-vous la pression ? Chaque filière d’études a une pédagogie, un mode de fonctionnement et des exigences différentes.

Pour clarifier votre projet d’études, vous pouvez solliciter un rendez-vous avec un psychologue de l’Éducation nationale­ dans votre établissement ou dans un CIO. Les SCUIO-IP (Services Communs Universitaires d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle) proposent des conférences et des ateliers de réorientation.
Nous vous invitons également à consulter notre article 6 erreurs à ne pas commettre pour bien s’orienter après le bac.

2. Renseignez-vous sur les procédures à suivre suivant votre cas

Quel que soit votre cas, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre responsable de formation ou du service administratif afin de ne pas engager de procédures inutiles.

Vous êtes en difficulté mais vous souhaitez rester dans votre parcours actuel.

Renseignez-vous sur le règlement des études. Par exemple, à l’université, il est possible de poursuivre en L2 sans avoir validé tous les UE de L1.

Vous validez votre première année de licence et vous souhaitez vous inscrire dans une autre licence avec une mention proche.

Les systèmes de majeures et mineures, la spécialisation progressive à travers des portails ou semestres communs, les cours optionnels peuvent permettre l’accès à d’autres licences. Renseignez-vous !

Vous validez votre première année et souhaitez continuer dans une autre filière d’études.

Postulez pour être admis directement en deuxième année. Présentez un dossier argumenté. Pour les universités et IUT, vous passerez par le portail Ciell2.org. Vous pouvez aussi tenter l’admission en deuxième pour de nombreuses écoles – ingénieurs, management, commerce, numérique. Il existe de multiples passerelles et équivalences entre les filières après une première année d’études. Avoir de bons résultats et faire preuve d’assiduité en première année est très important.

Vous ne validez pas votre première année ou la réorientation directement en deuxième année n’est pas possible.

Pour faire une nouvelle année post-bac (hors redoublement), vous devez vous inscrire sur la plateforme Parcoursup et entrez vos voeux et votre projet de formation motivé dans les délais indiqués. Pour gagner du temps, utilisez la même adresse mail que l’année passée; Parcoursup pourra ainsi retrouver toutes vos informations personnelles.
Pour plus d’information sur la procédure Parcoursup, merci de consulter notre article Parcoursup 2021 : les dates et nos conseils pour réussir votre inscription.
N’attendez pas les résultats des partiels du deuxième semestre. Vous aurez beaucoup plus de choix dans la procédure principale de Parcoursup que dans la phase complémentaire. Vous pourrez toujours démissionner de Parcoursup si vous réussissez vos partiels et souhaitez finalement poursuivre en L2. Vous avez jusqu’au 11 mars 2021 pour la procédure principale.
Une fiche de suivi complétée par les services d’orientation (CIO, SCUIO-IP, cité des métiers) qui vous ont aidé peut enrichir votre dossier et expliquer votre démarche. Cette fiche n’est pas obligatoire.
Pour vous démarquer, pensez à valoriser vos expériences personnelles et professionnelles dans la zone « mes activités et centres d’intérêt » : activités associatives, stages en entreprise, jobs étudiants, activités sportives.
Pour les formations qui ne sont pas disponibles sur Parcoursup, se renseigner directement auprès des établissements concernés.

Vous ne savez pas quoi faire.

Plusieurs universités ont mis en place un deuxième semestre dit « Rebond », « Tremplin », « Réagir », « Réussite » ou « Nouveau Départ » afin de permettre aux étudiants qui souhaitent se réorienter de se remettre à niveau dans certains enseignements, de réfléchir à leur projet professionnel, ou de faire des stages en entreprises. Ce deuxième semestre prépare soit à entrer en BTS, BUT ou en école, soit à rester dans la licence de départ, soit à s’orienter vers une autre licence. Il peut déboucher sur un diplôme d’université (DU).